Archives pour la catégorie Nos producteurs : dernières nouvelles

GELÉES BLANCHES

Alain Crochot, notre maraîcher, nous écrit :

Ce jeudi 03/10, première gelée blanche ! Juste un mois après la première offensive du froid le 03 septembre. C’est donc bientôt la fin des haricots…et plus largement, la fin de cet été bien chaud.

C’est aussi un moment esthétiquement très beau et pur, un lever de soleil étincelant dont nous vous faisons profiter en photos.

MIEL DE L’HÉRAULT : SAISON 2019

Stéphane Levrero, apiculteur dans l’Hérault, nous propose une dégustation vente en novembre 2019 et nous donne quelques nouvelles :

« La saison 2019 a été plutôt un petit beaucoup et énormément difficile : mes petites abeilles n’ont fait qu’1,6 tonne, snif snif ! Il n’y a eu que 3 a 4 semaines de miellée. Raison : le climat. Janvier, février, mars, pas une goutte d’eau durant ces 3 mois. On se serait cru au mois de mai : 6 février, 26 degrés Celsius à 700 mètres d’altitude, 28 février, 28 degrés Celsius à Lodève :(:(:(:( Ensuite chute de température avec très peu de pluie durant avril et mai et jusqu’au 20 juin et quelques jours plus tard, canicule Résultat : J’ai fait seulement 42 kg de garrigues et donc ceux qui en veulent devront réserver.
Ensuite très peu, voire pas du tout de pluie et toujours chaud, chaud même actuellement

Je proposerai en pot de 500 g : miel de montagne, miel de foret et châtaignier,  miel de bruyère cendrée, miel de garrigues sur commande, pain d’épices, bonbons au miel. »

LA FERME DE L’ABREUVOIR : ADHÉSION AU RÉSEAU BIENVENUE À LA FERME

Catherine et Yvon Cornillon (qui nous livrent leurs volailles tous les quinze jours) viennent de finaliser leur adhésion au réseau Bienvenue à la ferme qui accompagne les ventes en circuits courts. Après une visite de deux heures du délégué de Bienvenue à la ferme à la Ferme de l’abreuvoir, ils peuvent maintenant y vendre leurs volailles élevées traditionnellement.

« Difficile de passer en bio avec un élevage de volailles, dit Catherine. Les normes sont vraiment trop contraignantes. Nous espérons que notre adhésion au réseau de Bienvenue à la ferme va mettre en valeur notre production. »

Voici le lien pour voir leur page sur le site de Bienvenue à la ferme : https://www.bienvenue-a-la-ferme.com/hautsdefrance/oise/roy-boissy/ferme/ferme-de-l-abreuvoir/596461 . Vous y verrez une série de photos de la ferme.

 

CANICULE AUX PLAISIRS DU JARDIN

Des nouvelles des Plaisirs du jardin datées de samedi 27 juillet 2019 :

Ce Jeudi, les températures ont été extrêmes avec plus de 40 degrés entre 12h30 et 19h30 et 2 heures à 41.8 degrés.
Les dégâts sont quand même limités aux potimarrons et rhubarbes aux feuilles partiellement brûlées. Tout le reste des cultures va bien. Merci à l’arrosage copieux permis par l’Oise.
Seule la production s’est interrompue quelques jours: les plantes se sont mises au repos « forcé ». Espérons qu’avec cette petite humidité retrouvée, tout retrouve sa normalité estivale.

CHALEUR AUX PLAISIRS DU JARDIN

8 juillet : Alain Crochot nous écrit :

Cette chaleur, c’est dur, dur pour tout le monde….y compris pour les plantes qui souffrent comme nous à plus de 30°. Heureusement, nos légumes fruits d’été ont bien été arrosés . La chute de rendements se limite aux courgettes et concombres (moins 30 % pendant 10 jours environ). Ce n’est donc pas la cata. La proximité de l’Oise nous sauve.

LA CANICULE AUX PLAISIRS DU JARDIN

Le samedi 29 juin, pic de chaleur de la canicule, Alain et Valérie ont écrit :

« Chers AMAPIEN(NES);

Voilà votre panier con-tradictoire, oups contradictoire: des légumes un peu de saison, des légumes que l’on enlève précipitamment des champs (rutabagas, pommes de terre,…), des légumes de secours (blettes à cardes rouges, oseille,…) tout cela dans le même panier et en remplacement parfois des courgettes et concombres dont les rendements ont chuté de 30 à 50 % cette semaine. Les plantes ferment leurs pores et fânent provisoirement espérant des jours meilleurs; pas question pour elles, de mettre trop d’énergie dans les légumes fruits.

Grosse inquiétude quand même pour ce samedi qui est annoncé très chaud: nous vous reparlerons des conséquences de cette canicule précoce, la semaine prochaine.

Contradictions du panier, mais également contradictions de notre système: nos camionnettes ont toutes la vignette CRIT’AIR 3. Au début du printemps dernier, j’avais demandé des devis pour un véhicule électrique. Renault a été le seul à me rappeler au téléphone, pour me dire que le MASTER ZE était à plus de 50 000 €. et le pompon: 120 km d’ »autonomie envisageable », en réalité, inenvisageable pour nous. Bon, j’ai remis à plus tard notre décision, espérant des avancées technologiques rapides. Mais là, on fait comment maintenant ? on vient quand même ? On laisse brûler nos légumes sous le soleil ardent ?
Bon,du calme, nous venons quand même ce soir . Mais comptez sur nous pour lancer une véritable réflexion dès que les températures redeviendront normales. Le plus simple serait d’imaginer une tournée unique d’un véhicule journalier pour les AMAPS. Ce serait plus logique d’avoir un seul véhicule que 3 actuellement qui partent sur les routes encombrées des fins d’après-midi. ll nous faudrait sans doute, acheter un assez gros véhicule récent rentrant dans la catégorie CRIT’AIR 2 (et jeter nos véhicules actuels ?).
Qu’en pensez-vous ? »

QUELQUES NOUVELLES DES CHAMPS GELÉS DES PLAISIRS DU JARDIN

Le 14 avril 2019, Alain et Valérie nous écrivent :

Voilà sans doute un des week-ends le plus délicat de l’année pour nous ! La végétation est en avance de 15 jours (souvenez-vous de la belle période ensoleillée de février) et les nuits sont froides maintenant, très froides en réalité: moins 2 degrés sous abri soit moins 4 à moins 6 degrés au sol sur 4 jours consécutifs et à partir de 2h du matin jusqu’à 8h. Ce n’est pas une simple gelée blanche mais bien une gelée noire.
Mais rassurez-vous, nous ne voyons pas tout en noir! Les photos prises ce samedi matin 13 avril montrent notre arsenal de guerre contre le froid. Et force est de constater que les protections rigoureuses fonctionnent à ce jour ! Nous reperdrons certainement les 15 jours d’avance (plantes stressées) et des plantes subiront le gel. Mais globalement, nos plantes continueront leur bonhomme de chemin ensuite.
Et vivement Juin que le gel soit derrière nous, pour cultiver « normalement » des légumes fruits et courges !

DÉBUT DE PRINTEMPS AUX PLAISIRS DU JARDIN

Voici des photos des premières plantations de poireaux…pour les faire en vinaigrette en juin, juillet. C’est très précoce mais nous essayons d’étoffer la gamme de nos légumes en fin de printemps.
Les premiers plants d’aubergines, de courgettes et de tomates ont donc également été plantés. Croisons les doigts pour que le gel ne soit pas trop agressif les matins d’avril et de mai ! Mais ces plantes sont sous « Haute protection ».

Dans nos vergers, les premières fleurs des pruniers bourgeonnent. L’avance des floraisons est d’environ 15 jours, 10 pour les pommiers. Ces arbres sont évolués et prudents: ils sont plus sensibles à la durée du jour qu’aux températures parfois trop élevées de cette fin d’hiver.

LES PLAISIRS DU JARDIN : DANS LES SERRES

vertsLes champs sont encore bien vides. Heureusement, les blettes, épinards, oignons blancs, salades,… remplissent l’ensemble de nos serres.
Ces tunnels sont sans chauffage, les bâches thermiques piègent les infra-rouges longs. Voilà de quoi vous apporter le plein de vitamines ce printemps !

Le 9 mars 2019, Valérie et Alain Crochot

 

BIO TOUT COURT : UN OUTIL NUMÉRIQUE EN CRÉATION

Envoi des Plaisirs des jardins le 9 mars :

Avec l’AMAP de Courbevoie, nous sommes en train de créer un outil numérique qui tissera un lien durable entre 
les producteurs BIO et les AMAP dont peut-être la vôtre si vous le souhaitez.
Voici une vidéo expliquant ce projet 2.0 qui facilite la vie de tous les acteurs au sein des circuits courts. Ainsi, cette plateforme simplifiera votre vie d’amapien(ne) avec :
• la présentation simple et efficace des offres des producteurs/artisans certifiés BIO
• un paiement en ligne, direct du biocavore au producteur
• un prélèvement unique, une fois par mois quel que soit le nombre de contrats souscrits
• une navigation moderne et fluide sur tous les supports digitaux pour gérer les contrats et les obligations
Si vous voulez soutenir notre projet, cliquez ICI et d’avance, un grand merci.